Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soleils-blancs-1-

Publié le par Red Cardell

Nous venons de terminer le nouvel album du groupe, ce dimanche à Rochefort en Mer. La sortie de celui-ci est prévue en mars chez Keltia Musique. D'ici là nous allons chercher comment en parler pour le faire diffuser et connaître. Pendant deux années nous avons travaillé sur le projet du "banquet de Cristal", le disque résumant nos quinze années d'existence. Ce fut une expérience
très enrichissante que de cotoyer des connaissances de longue date, avec qui nous avions partagé un moment d'intimité tout simplement. Re-visiter une partie du répertoire en leur compagnie sur disque et sur scène  nous a ouvert de nombreuses portes artistiques et professionnelles, permis aussi de faire un point sur le groupe, sa musique, son discours...
Nous nous sommes donc réunis tous les trois en septembre 2008 au Théâtre de Cornouaille à Quimper pour jeter les bases de notre nouvel album.
Nous avions enregistré dans ce lieu l'album "Naître" en 2005. Dans une salle précisément: "L'atelier". Située au quatrième étage du bâtiment elle est spacieuse, d'une très bonne acoustique et offre une vue superbe sur les toits de la Ville.
Sur le précédent disque studio, donc, nous avions travaillé à partir de samples (échantillons sonores) conservés chez dastum ou au Cerdo de Parthenay, des organismes spécialisés dans le collectage et la conservation de documents audios anciens, professionnels ou amateurs. Nous en avions utilisé comme thèmes rythmiques ou mélodiques et avions ainsi composé la musique du spectacle "Red cardell fait son bal" mis en espace par Jean Beaucé et créé au théâtre en mars 2006. Pour notre nouveau projet, nous avons souhaité opérer différemment. Nous avons choisi de travailler uniquement avec les instruments, sans samplers ni synthétiseurs. Nous avons donc pendant quatre jours jeter des bases de "chanson" sans pour autant nous imposer une architecture conventionnelle de celle-ci, que l'on peut définir ainsi : couplets - refrains- ponts (le pont est une partie harmonique en général différente du couplet et du refrain qui permet de relancer soit l'un soit l'autre). Nos expériences vécues avec les invités du banquet et les discussions nées en studio avec eux, nous avaient mis en perspective de nouvelles contrées musicales,nous souhaitions donc sur les nouveaux titres mettre en pratique ici la rigueur tout en  sensibilité de Christophe ou de Gérard, la maîtrise du
cadre "studio" de Thomas ou Jimme ainsi que la patience de Dan ou de Yann.
La première phase consiste donc à jouer des rythmiques batterie-guitare, chercher à créer des espaces harmoniques où Jean Michel pourra développer une ligne mélodique. Nous avons en quatre jours jeté les bases de huit titres dont sept se trouvent sur le nouvel album. Nous avons pratiqué de la même manière et dans le même lieu lors d'un deuxième cycle de répés en décembre 2008.
Créés dans une certaine urgence, car nous voulions vraiment nous donner 2010 comme échéance de sortie d'album, ces musiques correspondaient plutôt bien à notre vision du groupe, nous avons donc pu les faire évoluer petit à petit au cours des répétitions suivantes pour en arriver au bout de 14 mois à un tout qui nous parait cohérent. Je vais donc essayer sur ce blog de d'éclairer le chemin qui nous a mené à écrire cet album. J'ai gardé de nombreux enregistrements des titres en cours, des captations d'ailleurs parfois très sommaires qu'il me faut dès à présent réécouter afin de réfléchir à la manière de vous les présenter. je pense que de me replonger dans tout le processus va m'amener certainement à redéfinir en cours de route la tonalité du blog, on verra...
La partie textes, elle se crée en aval, une fois la mélodie en place. Je me suis comme dans "Naître" fixé un thème général.
J'ai choisi celui du voyage, de la migration comme tous ces oiseaux qui viennent se poser sur nos plages le temps d'un hiver, avec comme spécimen particulier le gravelot à col interrompu qui a la particularité de se rendre invisible suivant l'orientation de son vol. Une jolie métaphore, je trouve sur un phénomène très présent dans l'actualité depuis la nuit des temps, une sorte de ballon ovale que l'on se passe et repasse en attendant le plaquage vigoureux d'un demi de mélée bien placé, où quand de la défense naît l'attaque. Merci Monsieur Edwards.

 Becasseau-sanderling--clipon--juillet-2009-mail

 

 

Commenter cet article

bernard 01/02/2010 13:18


Bonjour,

Impatient d 'entendre l'ensemble de ce nouvel opus !!! et merci encore pour ce super concert sur l 'ile de batz à plus


Jean Beaucé 22/12/2009 17:34


Je viens d'écouter Comme une pierre qui roule. Je la remets tout de suite. Super. Comme un Jean-Pierre qui roule. J'attends le reste. Amitiés.
Jean


Etienne 22/12/2009 07:56


Un nouveau blog à ajouter à mes signets ! Super.