Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La basse à deux cordes...

Publié le par Red Cardell

Comme je l’ai expliqué, nous avons répété beaucoup par mail sur ce nouvel album. On peut s’envoyer des fichiers MP3,  puis à l’aide d’un logiciel de son multipiste travailler chez soi ses propres parties instrumentales. Cette pratique a l’avantage de pouvoir bien prendre son temps et de revenir, après une bonne nuit par exemple, sur une idée et l’approfondir assez sereinement. Jean Michel a lui préféré ressortir la feuille de partition, le crayon à papier et la gomme, ce qui est je pense la meilleure manière de travailler, mais comme je ne sais ni lire ni écrire la musique, je suis bien obligé de faire avec les moyens du bord.
Sur l’album « Douleur », je me souviens avoir utilisé un 4 pistes K7 et travaillé des idées d’arrangements, je vous laisse écouter la version de « Fantômes » avec deux guitares et « La fuite » à la bombarde.

 fantômes


 La Fuite

 

Pour soleil blanc, nous avions fait les maquettes de sept titres entre avril et juin à Ti Ar Vro quimper, il me fallait donc  mettre en maquette 5 titres à la maison. Je souhaitais  jouer de la mandoline, du banjo, et pourquoi pas de la basse. Je sais, il n’y a pas de bassiste dans le groupe, mais comme nous utilisons des clavinets , samples et autres synthés comme le TX7 Yamaha ( c’est un expandeur, une petite boite qui contient tous les sons du mythique Synthé DX7 du milieu des années 80) pour les  lignes de basses, je me disais que peut être la « couleur » d’une vraie guitare basse serait parfois plus  pertinente. J’ai à la maison un truc qui ressemble vaguement à une basse, enfin, à deux cordes,  je m’en suis donc servi pour travailler les titres au cas où… Comme cela m’amusait pas mal, et que j’allais assez vite sur les nouveaux morceaux, je me suis accordé quelques récréations dont je vais vous parler.

Le titre Oxo Cube, est une de mes premières compos, elle date de 84 à Londres et Brighton où nous étions parti avec un ami dans l’idée de former un groupe.  Quelques années plus tard, je le jouais dans les cafés concerts en Bretagne avec Karroth Rapée ( Si, Si…) C’est le riff qui nous a conduit, le batteur et moi à créer Penfleps,, et donner l’idée de mélanger punk et gavotte. J’ai donc eu envie d’en faire un instrumental. En fait , mon micro chant est vraiment minable et je suis un piètre mixeur. Cela m’a permis aussi, de bien travailler le vibrato sur la guitare, je n’en ai pas trop l’habitude, et les solos. Même si j’en fais très peu, je préférais là aussi  améliorer le jeu  quelques semaines avant l’enregistrement pour étoffer le discours…

 

 oxo Cube

 

 Oxo Cube est un bouillon cube style Maggi, Je travaillais comme plongeur près de Victoria Station dans un Pub, les Français avaient la côte à ce poste là dans ce quartier d'ambassades... Je cuisinais aussi les beans et les chips, conseillé par un barman de Bradford avec un accent bien de chez lui qui se faisait un malin plaisir à me "chambrer" quand j'essayais de comprendre, en hurlant dans l'interphone au dessus du passe-plat. Je me rappelle écouter Prince et Two Tribes de Frankie Goes to Hollywwod, version longue.
Tous les jours en allant au boulot je passais devant l'immeuble des mines protégé par d'imposants services d'ordre, Thatcher était au pouvoir et ça castagnait avec les mineurs pendant les grandes grèves. Donc Maggie, Bouillon cube, oxo cube etc...
J'adorais le Dingwalls à Camden Town. il y avait de très bons groupes de Rythm'n Blues, je me souviens aussi des danseurs dans le public, en particulier un mouvement de pieds d'une personne adossée à un mur du club, qui reste pour moi la meilleure leçon de groove jamais reçue.

 

 Fri Reg

 

 

Pour la basse, je suis plus à l’aise avec un médiator, et comme je suis fan du « Mélody Nelson » de Gainsbourg, j’ai recherché ce son. Je m’en suis tenu aux  notes fondamentales, des pompes sur le temps. Ca nous faisait bien rigoler au studio, on avait donné au bassiste, le nom de Roger. J’ai beaucoup apprécié de jouer de cet instrument. Je me suis amusé sur cette maquette à partir là aussi d’un riff de Penfleps sur une mélodie d’Andro, toujours dans les cartons, que nous réutiliserons à l’avenir peut–être, qui sait…

 

 Hip hop

 

Pour terminer sur les solos de guitare, je vous fais écouter cette maquette inspirée, très inspirée par les "vieux" Jeff Beck , d’un titre composé avec un copain percussionniste Bruno, dans notre Trégor Finistérien à l’époque de « Sans Fard ». Voilà donc quelques moments de récréations en ligne, j’en prépare d’autres.

Ah Oui ! j’adore jouer du banjo.

A bientôt.

 

Commenter cet article

for more information 30/09/2014 13:58

It is a not an easy job to do. It would definitely take time to switch between the tracks and find the best possible frequency for it and make it look the most appealing. A lot experience is required for such a work.

Pascal de Nîmes 08/02/2010 16:11


Merci Jean-pierre pour les commentaires sur la génèse des albums.Quant à Camden,c'est un coin très sympa!Vivement le mois de Mars pour que le soleil blanc nous réchauffe!