Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Like a rolling stone

Publié le par Red Cardell

Si ce blog existe, je le dois à notre ami Jean Théfaine qui vient de nous quitter. Nous l’avions invité à Rochefort en décembre 2009 pour venir écouter le mixage final de Soleil blanc.  Jean nous connaissait depuis Penfleps et suivait attentivement notre parcours. Il chroniquait régulièrement nos albums dans le magazine Chorus et nous donnait par ses mots une juste confiance en nos possibilités. Je partageais avec lui cette culture du folk rock et de la chanson française.

Lors de l’écoute de Comme une pierre qui roule, nous avions longuement parlé de Dylan et de son influence sur plusieurs générations. Il comprenait ce virage un peu plus folk de Red Cardell et le trouvait cohérent dans le parcours du groupe. Il m’avait convaincu de faire un blog pour donner des éclairages un peu décalés par rapport à la communication normale autour de nos différents projets, raconter par exemple la génèse d'un morceau, sa réalisation.

Photo-avec-Jean.jpg

Rochefort décembre 2009 Studio L'alhambra avec Stéphane Mellino

Lorsque nous jouions pas trop loin de chez lui, il ne manquait pas une occasion de venir nous  écouter, nous échangions alors de manière toujours très franche et sans concessions.  Nos discussions étaient aussi très drôles lorsqu’il nous racontait ses souvenirs de journaliste, d’interviews improbables et de soirée fraîche sauvée par un blouson de cuir qui connut son heure d’œuvre d’art à la rédaction de Ouest France.

Lors de notre séjour à New York, nous lui avions pendant le mixage, fait parvenir quelques titres de "Falling in love" qu'il s'empressa de chroniquer sur son blog.

En tout cas, nous avions partagé un beau moment d'émotion à Rochefort en écoutant Comme une pierre qui roule

Si je dois me donner une raison de vous croire, parcourir le monde

Quand Napoléon, ses hussards en haillons, cavaliers fantômes

en peinture sur la neige

 faire le siège de ces murs.

Comme une Pierre qui Roule.

Go to him now you can refuse

When you got nothing, you got not nothing to lose

You’re invisible now, you got no secrets to conceal

Just like a rolling stone

Voir les commentaires