Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Au Menu

Publié le par Red Cardell

Nous partons ce week-end à Najac dans l’Aveyron. Nous jouions dans les années 90 au Dobro et gardons un bon souvenir du lieu en particulier, la fois où, pour nous faire plaisir le cuisinier avait préparé des langoustines… Si si…  nous mangions très bien, les magrets de canard étaient succulents. D’ailleurs vite fait en passant, nous constatons après toutes ces années de route que la réussite d’un concert dépend souvent du repas proposé. Comme le dit si bien un propriétaire de café concert bien connu en Bretagne, il faut mieux éviter saucisse purée si l’on veut éviter un concert du même menu.

dobro.jpg

11/05/1996

A une époque nous avions beaucoup de mal à pouvoir imposer nos menus, normal, on débutait, mais je ne vous cache pas que nous en étions arrivés à détester le taboulet, ainsi que les grillades dans les concerts de plein air, style fête du melon, de la patate, de la moule, de la langoustine ( là c’est à Lesconil,  l’on ne mange que le crustacé et c’est top!!!), de la saucisse, de la mer, de la cerise etc… Maintenant tous ces concerts nous ont permis de jouer souvent devant du monde et de se faire connaître, ils ont le mérite d’exister et de faire travailler beaucoup de groupes. Organisés par des assos de village ces animations sont parfois un peu prises à la rigolade par le milieu « branchouille », en tout cas, nous concernant, ils ont permis au groupe d’exister dans les moments plus difficiles et nous offrent encore aujourd’hui le plaisir de jouer devant un public assez particulier qui profite de la gratuité et des vacances pour aller au concert.

langoustine

Fête de la langoustine

Pour continuer sur les menus, on a un peu tout fait, depuis les pizzas en béton, le vin en bouteille plastique , la merguez cramée, jusqu’au à un concert que nous avons donné à Avallon en 97 en échange d’un repas à la Côte d’Or chez Bernard Loiseau à Saulieu.  C’est un de nos meilleurs souvenirs, nous avions été particulièrement choyés par l’équipe et avions en sortant la sensation d’une ivresse particulière, car nous avions été raisonnables sur les vins. Le soir après le concert nous fûmes encore invités à un gros gueuleton, on avait plus de place…

IMG_1971.JPG

Brooklyn mai 2009

Nous avons eu aussi l’occasion de manger des crêpes à New-York au Triskell à Brooklyn parmi les meilleures qu’il me soit arrivé de déguster et je peux vous dire que je suis assez connaisseur ayant été gardé enfant à Plougras  par une maître crêpière.

Pour terminer honneur au top du top, le bistro-quai à Evette salbert, nous jouions très régulièrement dans ce lieu tenu par Monique et Bébert qui bossait pour les Eurock également. Celui-ci nous recevait dans les meilleures conditions techniques quand à elle, elle attaquait à la cuisine à 16 h. Nous mangions avant le concert… et après aussi ! Des moments de grande convivialité. Cancoillotte, Mont d’or, saucisse de Belfort, de Morteau, Tiramisu… Les concerts étaient fantastiques. Il y’ a eu tant de bons moments comme celui-ci, et j’en oublie bien sûr, comme nous commençons à récupérer du matériel pour le livre prévu pour nos vingt ans, cela fait du bien de se replonger dans le bouillon…

A Bientôt

 

 

 

Voir les commentaires