Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mélange

Publié le par Red Cardell

Depuis l'album "Naître", nous avons pris l'habitude d'inviter sur nos différents albums et projets d'autres musiciens afin de partager, et de chercher également d'autres chemins à emprunter pour pouvoir se renouveler. Notre premier voyage en Ukraine en 2005 nous avait donné envie d'intégrer la musique traditionnelle de là bas à la notre, comme nous y avions trouvé beaucoup de points communs. Si la mélodie est centrale et conduit le rythme, tribal pour la danse lent pour la Gwerz, le sens des textes est en lien avec les sujets de société, intemporels et universels: Famille recomposée (An Lez Vamm, la Marâtre) la fille mère ou l'étranger pour (Ar Sorcerez). Ces gwerziou très anciennes ont leurs propres versions en Ukraine et certainement dans de nombreux pays du monde. Pour le groupe cela rejoignait notre idée de pouvoir tout mélanger, du moment que nous prenions du plaisir ou que cela ressemblait à notre époque. La musique est un grand laboratoire dans lequel nous avons toujours cherché à combiner les musiques du monde et celle d'ici. Petit, on m'a expliqué que le salut d'une région comme la notre située au bout du bout passait, par la découverte d'un ailleurs. Donc on applique ce principe, on mélange, ça devient naturel, on adhére à cette belle idée de citoyen du monde... De la même manière on reste amarré aux couleurs, aux paysages, aux sons et aux hommes. C'est notre blues, notre saudade, un sentiment universel. Comme la danse, le rythme. Sens et transe. Les textes sont mélancoliques, la musique festive et l'énergie est au centre. Quand nous avons entendu pour la première fois le bagad derrière nous, je me suis dit que j'avais eu une bonne idée de faire de la musique! On peut dire sans rigoler que ça tremble, que cela secoue! Il y a comme une petite lueur dans les yeux de chaque sonneur qui ressemble toute proportion gardée à celle d'une supportrice, lors d'un derby entre le Fc Berrien et l'USH, bien calée derrière les cages du gardien visiteur. Ca ressemble à ici mais on le trouve partout, sur tous les continents. Hier joue avec demain et inversement.

Oui c'est cela, on joue!

Commenter cet article

briand 28/11/2013 09:34

Ce texte me fait penser à Nicolas Bouvier.